Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Guédelon une grande passion
  • Guédelon une grande passion
  • : Un père et deux de ses fils bénévole sur le chantier médiéval de Guédelon
  • Contact

Mes nouvelles

Pour voir ou revoir l'émission "ça manque pas d'air" de France 3 Bourgogne-Franche-Comté sur Guédelon, un clic sur le lien ci-dessous, et en haut à droite dans Retrouver les émissions par date: voir à lundi 20 avril 2009.

http://bourgogne-franche-comte.france3.fr/evenement/cmpda/

Com

Rechercher

Archives

24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 15:27

Bonjour à tous, me voici enfin de retour à Guédelon, après avoir parcouru plus de 6000 kms depuis début août sur les routes de France : entre les 15 jours de vacances dans le Var, les 4 jours en Vendée pour aller au Puy du Fou, la journée à Saint Phal (Aube) pour la fête des métiers et du savoir-faire et pour finir les deux jours au Puy en Velay au sud de  l'Auvergne pour la fête du Roi de l'Oiseau, je reviens à Guédelon un peu fatigué !!



Pendant mon absence les oeuvriers du chantier n'ont pas chômé.
En août les charpentiers ont posé les deux premières fermes* de la charpente du logis seigneurial.


*Ferme : Désigne globalement l'assemblage triangulaire d'une charpente.





Une fois les deux fermes en place, les maçons ont commencé le montage du pignon Est du logis (sur la droite), qui englobe ces deux fermes. 

Sur cette photo prise le vendredi 19 septembre la maçonnerie du pignon arrive au niveau de l'entrait.* Intermédiaire des fermes.

 



* Entrait : Dans une charpente, désigne la poutre horizontale d'une ferme reliée à la base des arbalétriers* pour maintenir l'écartement.
* Arbalétrier :  Dans une charpente, désigne les pièces obliques correspondant aux versants du toit.

 


Photo prise le 22 septembre :
Le pignon est presque terminé, les maçons attendent que les charpentiers leur installent un échafaudage dans les trois trous de boulin* en haut du pignon.

* Boulin: Pièce de bois horizontale fixée provisoirement dans la maçonnerie pour poser des échafaudages.













Pignon avec fermes incluses, maçonné jusqu'à l'entrait intermédiaire.













Contrairement au charpente moderne, les charpentes du XIIIème siècle ne comportent pas de panne faitière* pour maintenir entre elles toutes les fermes.
Ce sont des lattes de bois qui maintiennent les fermes entre elles.

 
*Panne faîtière: Pièce de bois assemblée dans la longueur au sommet de la charpente, servant à soutenir les chevrons.

































Lundi matin Nicolas le charpentier, pose l'échafaudage qui va permettre au maçon de terminer le premier pignon du logis.







Détail du pignon en construction avec les chaperons* de finition.

 

* Chaperon: pierres de couronnement des murs.






































V
ue de la Aula avec sur la droite le mur du chemin de ronde arrivera son niveau de finition et cheminée en construction.


* Aula : grande salle du château où le seigneur  recevait ses invités, tenait justice, et prenait ses repas.
































La Aula vue du coté opposé, en face le pignon en construction, en bas de la photo l'angle arrière du logis et sur la gauche le chemin de ronde en attente de sont dallage.

 




Lundi 22 septembre, un escalier provisoire a été installé sur le mur arrière du logis, il permettra aux visiteurs de continuer à visiter la aula pendant que les maçons construiront la porte d'entrée de cette pièce.
































V
ue de la chambre du seigneur au premier étage de la tour maîtresse.
En bas à droite de la photo les murs maçonnés ressèment sont enduits d'une couche de mortier pour les protéger des intempéries de l'hiver, car les maçons n'interviendront plus sur cette partie du château cette année.








À l'arrière du logis les fermes se prolongent pour protéger le chemin de ronde des intempéries.

 







E
n taille de pierre Eugène travaille sur le tympan* de la fenêtre du pignon Ouest du logis (Sur la gauche) celui-ci est plus complexe à tailler, car il dispose d'une ouverture en son centre.


 
* Tympan: Remplissage de pierres en plein cintre ou en arc brisé au-dessus d'un portail, ou d'une fenêtre, souvent utilisé pour présenter un bas-relief en façade des églises d'architecture romane ou gothique.







 





Florian le chef de chantier contrôle l'arrondie de l'ouverture du tympan.



 






























Exemple du tympan taillé par Eugène, les quatre pétales dessinées au crayon sont à creuser pour recevoir du vitrail à la fin du chantier.

























L
es charpentiers travaillent sur le carré d'entrait*, cette partie basse de la charpente doit être posée sur les murs de la chambre du logis la semaine prochaine, ensuite ils leur faudra poser les 9 fermes de la chambre, sur les 47 que comptera le logis seigneurial.
Par la suite, des lattes en chêne fendues seront clouées afin de pouvoir y poser des tuiles.

* Entrait : Dans une charpente, désigne la poutre horizontale d'une ferme reliée à la base des arbalétriers* pour maintenir l'écartement.

* Arbalétrier :  Dans une charpente, désigne les pièces obliques correspondant aux versants du toit.






Christophe notre charpentier Québéquois, travaille une mortaise de la charpente.









Photo du jour :

Marcel le chat du chantier, monte le garde sur la voiture d'un des salariés de Guédelon !!
































A bientôt

Partager cet article

Repost 0
Published by christian D - dans Mes visites
commenter cet article

commentaires