Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Guédelon une grande passion
  • Guédelon une grande passion
  • : Un père et deux de ses fils bénévole sur le chantier médiéval de Guédelon
  • Contact

Mes nouvelles

Pour voir ou revoir l'émission "ça manque pas d'air" de France 3 Bourgogne-Franche-Comté sur Guédelon, un clic sur le lien ci-dessous, et en haut à droite dans Retrouver les émissions par date: voir à lundi 20 avril 2009.

http://bourgogne-franche-comte.france3.fr/evenement/cmpda/

Com

Rechercher

Archives

24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 09:35






















Depuis quelques jours, les maçons on reprit la construction de la courtine* Est du château.

Ce mur va permettre d'y installer une nouvelle cage à écureuil, celle-ci, une fois construite sera posée, non plus au sol, mais en haut du mur.

De plus, cette nouvelle cage aura une flèche pivotante.

 

*Courtine : partie de mur entre deux tours.

 





















Le samedi, une joyeuse équipe était à la construction de cette courtine, certains venaient de l'IME, François Eglen de Gagny en Ile de France et les autres du  CFA du bâtiment de Vanne, en Bretagne.

 

*IME : Institutes Médico-Éducatifs // http://dcalin.fr/ime.html

 

*Blog CFA de Vanne : http://animationcfabtp56.over-blog.fr/


























Sonia et Alexandre deux des jeunes de L'IME de Gagny sous le regard de Jean Charles leur éducateur.

Sur le chantier, il y avait aussi, Shazad, Moussa, Elton et une deuxième Sonia, accompagnée par deux éducatrices : Marie-Laure & Élodie.




























Les élèves de Vanne et de Gagny, sont sous les ordres de Pascal le Picard, celui-ci, leur fait vérifier que les pierres qu'ils ont posées sont bien alignées.































Ils travaillent bien les jeunes de l'IME, même les plus petits trous sont bouchés.

























Pascal a trouvé de l'aide auprès d'un jeune visiteur costaud, pour transporter son panier de mortier.

 

























Dans la loge des tuiliers, la suite de l'équipe de Gagny.
























Ici, un apprenti couvreur de Vanne, en aide à un élève de L'IME, pour démouler une tuile, qu'il vient de fabriquer.

 

C'est pour ces petites choses que je trouve que Guédelon est un chantier formidablement humain, car après n'avoir passé que quelques jours ensemble et malgré les différences existant entre les uns et les autres, une bonne complicité s'est crée entre tous ces jeunes et les oeuvriers du chantier.

Et tout cela, entre des personnes qui ne se connaissaient pas avant de venir et qui ne se reverront peux être plus jamais de leur vie. 

Je trouve que l'aventure Guédelon est de plus en plus enrichissante que ce soit pour les salariés du chantier ou pour les bénévoles, qui viennent y changer de vie pour quelques jours.
























Chez les bucherons, à la fabrication de tavaillons*, des élèves de Bretagne, cela tombe bien, car ils apprennent le métier de couvreur.

 

*Tavaillon: tuiles en bois.























Et pour finir un des professeurs du CFA de Vanne avec un de ses élèves sur la couverture de la loge du vannier.

 



 

 

 

 

 

  














La tour maitresse, qui monte de plus en plus vers le ciel.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 









Au premier étage de la tour maitresse, dans la future chambre du seigneur, une deuxième équipe de maçons, monte la porte du petit couloir qui permettra de redescendre au rez-de-chaussée de la tour sur la droite ou d'aller aux latrines de la chambre sur la gauche.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Cintre en bois, qui soutient les pierres de la voûte du petit couloir de la chambre.















 

 

 

 






Couloir de la chambre, vu du côté gauche, avec la porte qui mènera aux latrines (Latrines : la partie rectangulaire en bas à gauche de la porte)




















Mathias et Guillaume sur la voûte du couloir de la chambre.

 

Au passage, un petit bonjour à Josiane, la Maman de Mathias, fidèle lectrice de ce blog.



 



























De l'autre côté de la chambre, le linteau de la porte qui mène au chemin de ronde a été posée.





























Dans le logis, une dernière équipe de maçons, Manu et Axel, continue de monter le mur de refend, qui sépare la chambre du logis de la Aula*.

 

*Aula : grande salle du château où le seigneur  recevait ses invités, tenait justice, et prenait ses repas.



























Le mur de refend, vu du coté chambre, avec sa cheminée.



























Le conduit de la cheminée de la chambre qui monte à l'intérieur du mur de refend.

























































Contrairement au pignon Est du logis construit l'an dernier qui contient dans son épaisseur deux fermes* complètes, le mur de refend ayant en son centre le conduit de la cheminée, les charpentiers ne peuvent inclure dans la maçonnerie qu'un petit morceau de Ferme.

 

*Ferme : Désigne globalement l'assemblage triangulaire d'une charpente.


























Manu, ajuste une pierre sur le mur de refend du logis.

 


























A l'arrière du toit du logis, la souche de la cheminée de la cuisine commence à sortir.

 
























La même souche côté intérieur du bâtiment.


























Vue de la grande salle du logis seigneurial sur la gauche et sur la droite, la partie du chemin de ronde accessible au public du chantier.




 















La cheminée de la Aula, avec le linteau que vous avez vu monter par les charpentiers lors de mon dernier article.

 
Cette année 2009 est la grande année des cheminées.

 



























Le linteau de cette cheminée, ma l'air bien d'aplomb.

























Détail sur le bel assemblage à l'angle des poutres de façade et de côté de la cheminée.

 


 

 














En carrière dans sa loge Mamo, retravaille une belle pierre, car, il a eu quelques soucis avec le premier modèle.


 















La preuve en image, un coup malheureux sur une pierre presque terminée.

C'est un tantinet rageant.

























Dans la forêt, la cuisson des tuiles du week-end du 19 & 20 juin, s'est bien passée, en voilà une partie des résultats.

Sur 4800 tuiles environs 1000 ne sont pas assez cuites, elle ont donc été remises dans le four pour une prochaine cuisson.

Le nouveau four cuit plus vite que l'ancien 12 heures au lieu de 16 auparavant, mais il consomme plus de bois 7 stères avant, plus de 10 maintenant.


Pour perfectionner ce nouveau four, les maçons devront rallonger l'alandier, pour permettre une meilleure diffusion de la chaleur sous le four.





























Du côté de la maison de Dame Nature, le sympathique couple Québécois de Guédelon, Marie Eve & Israël se retrouvent pour une petite discussion.





























Chantal et Marie Eve en pleine séance de teinture, de vêtement et de laine.


Pendant ce petit travail, Chantal a appris à Marie Eve la signification du verbe touiller.

Des deux côtés de l'Atlantique, nous avons chacun des termes assez exotiques.

























Dans la grande marmite, une biaude* est en coloration avec du bois de Campêche et dans la petite, de la laine avec des feuilles de cerise.


* Biaude : Chemise




























La teinture est terminée, voici la biaude colorée au bois de Campêche qui donne une couleur violacée
































Celle-ci a été teintée avec des déchets de cerise comprenant  les queues et les noyaux, cela donne un rose très pâle.


























































Et la laine avec les feuilles de cerise donne une couleur pistache.


La teinture est vraiment un boulot très complexe avec des résultats assez inattendus.




Encore des preuves que Guédelon est un site formidablement humain.


























Marie Eve s'amuse avec l'oie fétiche de la forêt.




























Notre oie après les jeux avec Marie Eve, prend un bon repas en compagnie d'une belle poule!!!





























Puis fait une bonne sieste au milieu du public.




























La corderie garder par choupette la jolie boule de poil qui a été offerte à  Roger le Bucheron.



Quelques photos insolites :



























9h30 arrivée de Clément  du XXI ème siècle sur son beau destrier noir, 15 min plus tard, il sera transformé en Clément le tailleur de pierre du XIII ème siècle.































Qui donc ce cache derrière ce maillet ?


Et oui pour ceux qui ne l'auraient pas reconnu, c'est bien Israël le charpentier !!!



























Sur la fenêtre du pignon Ouest, de jolis rideaux aux couleurs ciel nuageux ont été installés !!!






























Une image que l'on ne verra plus le mois prochain :

Voir le ciel à travers la fenêtre de la chambre du logis, de l'extérieur.

Une fois le conduit de la cheminée de la cuisine terminé et les tuiles posées, plus de ciel bleu!



























Guédelon ou la tour de Pise !!!



La photo du week-end :






























Certains visiteurs du chantier garent vraiment leurs véhicules n'importent comment !!!



Et pour finir, juste pour rire :  Le Muppet Show à Guédelon.

 

Dans la chambre du logis, quatre papys ruraux sont restés dix petites minutes à se poser une question existentielle !

Les deux anneaux décoratifs de l'entrait* de la charpente, étaient-ils taillés dans la masse ou rajoutés par la suite.

L'un disait, s'ils sont rajoutés, comment les amener au milieu alors que les extrémités de l'entrait sont plus grosses que le centre ?

Un autre lui répond : ils ont du les faire en plusieurs morceaux et les coller. (A ne pas confondre le Menuisier et le Charpentier)

Un troisième rajoute regarder, c'est tailler dans la masse, car ici la poutre est fendue et là l'anneau est fendu lui aussi au même endroit.

Réponse d'un autre papy, oui mais regardez à cet endroit la poutre est aussi fendue, mais pas l'anneau ?

Étant derrière eux de ma petite voix j'ai essayé de leur dire que ces décorations étaient taillées dans la masse, mais ils ne m'ont pas entendu, peut- être un problème de concentration sur le sujet ardu, ou un problème de réglage de leurs prothèses auditives !!!

En ressortant de la chambre sans avoir la réponse à leur question, un des compères a dit à la cantonade que Guédelon était construit selon les plans de l'ancien château en ruines !!!

 

"A ma brave dame, la vie n'est pas toujours facile"

 

*Entrait : Dans une charpente, désigne la poutre horizontale d'une ferme reliée à la base des arbalétriers* pour maintenir l'écartement.












 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ceux qui en ont la possibilité, ne pas oublier le prochain week-end le super festival d'histoire de Marle dans le département de l'Aisne.


http://www.museedestempsbarbares.fr



Pour répondre au deuxième commentaire de Jonathan le montagnard :

 

J'avais une autre question, mais d'un tout autre sujet :
je m'intéresse depuis très longtemps à la vannerie et je confectionne même des paniers (voir mon blog page 18). On voit d'ailleurs sur la photo deux types de paniers : panier rustique (milieu) et paniers à fond plat (gauche et droite).
Or à Guédelon, le vannier ne fait que des paniers à fond plat, est-ce parce qu'au moyen âge la technique des paniers rustiques n'existait pas ou bien suite au chargement de la chaux, sable, etc. il est plus sollicité à réaliser des paniers à fond plat ?

Si la technique des paniers rustiques n'existait pas au moyen âge, à quelle époque a-t-elle été découverte ?



La réponse est très simple : le panier rustique est beaucoup plus compliqué à confectionner donc plus long à faire, donc moins rentable, en moyenne une manne* pour le mortier dure 3 mois.

 

*Manne : grand panier dans lequel on transportait des marchandises.

 

 

A bientôt                                           Retour à la page d'accueil: http://www.benevoleguedelon.com/

Partager cet article

Repost 0

commentaires