Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Guédelon une grande passion
  • Guédelon une grande passion
  • : Un père et deux de ses fils bénévole sur le chantier médiéval de Guédelon
  • Contact

Mes nouvelles

Pour voir ou revoir l'émission "ça manque pas d'air" de France 3 Bourgogne-Franche-Comté sur Guédelon, un clic sur le lien ci-dessous, et en haut à droite dans Retrouver les émissions par date: voir à lundi 20 avril 2009.

http://bourgogne-franche-comte.france3.fr/evenement/cmpda/

Com

Rechercher

Archives

8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 05:32



Depuis ma dernière visite, les maçons ont terminé le mur de refend*, à l’intérieur duquel se trouve le conduit de la cheminée de la chambre du logis seigneurial.

*Mur de refend :
mur porteur séparant deux pièces à l’intérieur d’un bâtiment.

 


Hé non la souche* de la nouvelle cheminée n’est pas de travers, c’est juste un effet optique !!!

* Souche :
maçonnerie entourant un conduit de cheminée.




N’est telle pas belle cette nouvelle souche, avec ses multiples teintes et toutes les marques d’outils encore fraiches, laisser les tailleurs de pierres.



Le Père Noël va être heureux le 25 décembre prochain, il  aura l’occasion après des siècles d’attente de visiter deux nouvelles cheminées de château fort !!!



Voici la cheminée de la chambre du logis débarrassée de ses échafaudages.




Le mur de refend terminé, la majorité des maçons travaillent sur le mur arrière du logis et sur le mur de crénelage de la courtine nord * du château. 

*Courtine :
partie de mur entre deux tours.  





Sur le mur de crénelage du chemin de ronde, deux nouveaux merlons* ont été maçonnés.

*Merlon :
Sur un crénelage de château, les merlons correspondent aux parties plaines par opposition aux créneaux qui sont les parties vide.





Pascal, aidé comme souvent d’une charmante bénévole travaille sur le mur arrière du logis.

Au premier plan on aperçoit un arc de décharge, celui-ci servira à soutenir une partie du poids du futur conduit de cheminée de la aula*. Cet arc de décharge* ne sera plus visible une fois la hotte de la cheminée construite par-dessus.


*Aula : grande salle du château où le seigneur  recevait ses invités, tenait justice, et prenait ses repas

*Arc de décharge : Assemblage de pierres en forme de demi-cintre ayant pour but de soutenir la maçonnerie au-dessus d'un linteau. La charge s'exerce non plus sur le milieu du linteau mais sur les extrémités de celui-ci, ce qui écarte le risque de rupture.




Philippe en pleine discution avec un papy tailleur de pierre à la retraite, celui-ci œuvrait en son temps sur des monuments historiques français.




En carrière pas de changement, ont casse toujours du caillou !




Chez les bucherons toujours pareil, ont équarri des troncs de chêne pour en faire des poutres que les charpentiers vont transformer en charpente.




Dans la cour du château Christophe le charpentier, aidé de Fabrice le maçon, démonte les boulins* qui supportaient la potence où se trouvait la poulie de renvoi de la cage à écureuil.

* Boulin:
Chevron ancré horizontalement dans les murs et destiné à recevoir les plateaux d’échafaudages. Il est soutenu par une jambette. Après démontage de l’échafaudage, la cavité apparente dans le mur est appelée trou de boulin.




Christophe le charpentier du 13e siècle avec l’équipement de sécurité du 21e siècle.



Dans leur loge, le reste de l’équipe des charpentiers tracent les sablières* qui supporteront la future charpente du logis.

* Sablière:
En charpente, pièce de bois placée horizontalement sur les murs d’un bâtiment ; elle est aussi appelée panne sablière.





Israël vérifie l’aplomb de sa pièce de bois avant de la tracer.




Des sablières ont déjà été mises en place sur le mur avant du logis seigneurial.
Celles que les charpentiers préparent sur les photos précédentes iront sur le mur arrière du logis.




Sur cette photo, au premier plan, détail de la ferme* intermédiaire noyée dans la maçonnerie du mur de refend du logis.
En arrière-plan sous les tuiles une des fermes principales.

*Ferme :
Désigne globalement l’assemblage triangulaire d’une charpente.





Dans la cour du château, la cage à écureuil a été  déplacée à l’angle du logis.
Ce nouvel emplacement permettra prochainement de monter les pièces de charpente au niveau de leurs lieux de pose.




Photo d’un homme heureux : Eugène le tailleur de pierre qui remplace provisoirement Yvon le cordier de Guédelon.




Dans la forêt, environ 6000 tuiles attendent que la charpente du logis soit mise en place afin de recouvrir celui-ci avant l’hiver.




Quelle est donc cette procession qui suit Laëtitia et son trombereau ?

 

Transporte-t-elle une sainte relique rapportée de croisade par Guilbert le seigneur de Guédelon ???



Hé non c’est tout simplement Mathias et Manu les deux complices d’Albi. Que le travail à Guédelon semble stressant !!!



Mais bon ce n’est pas le tout de se pavaner dans le tombereau de Laëtitia, il faut bosser de temps en temps les petits gars !!!



Photo du jour :


Les guerriers sont déjà à leurs postes derrière les créneaux de Guédelon, près à défendre durement ce chantier unique au monde.


 

A bientôt pour de nouvelles aventures.

 

Retour à la page d’accueil: http://www.benevoleguedelon.com/   

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian.D - dans Mes visites
commenter cet article

commentaires