Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Guédelon une grande passion
  • Guédelon une grande passion
  • : Un père et deux de ses fils bénévole sur le chantier médiéval de Guédelon
  • Contact

Mes nouvelles

Pour voir ou revoir l'émission "ça manque pas d'air" de France 3 Bourgogne-Franche-Comté sur Guédelon, un clic sur le lien ci-dessous, et en haut à droite dans Retrouver les émissions par date: voir à lundi 20 avril 2009.

http://bourgogne-franche-comte.france3.fr/evenement/cmpda/

Com

Rechercher

Archives

13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 07:57

Pour ma dernière visite du chantier avant de partir en vacance, je vous propose de faire le tour du château, afin de vous faire profiter vous aussi d’un splendide spectacle ou se mêle les beautés créées par la nature, et les beautés créées par l’homme.

 

-01-.JPG

Voici la face du château, nommé aussi : la courtine*sud, sous un superbe ciel bleu accompagné d’un tapis de nuages blancs.

 

 

-2-.JPG

Et maintenant, passons par la tour de la chapelle, côté courtine ouest.

 

 

-3-.JPG

Poursuivons notre périple à l’arrière du château, appelé courtine nord.

 

 

-4-.JPG

Tournons dès à présent au tour de la tour maîtresse.

 

 

-5-.JPG

Petite question existentielle :

La tour maîtresse en construction, serait elle la cheminée qui  fabrique les nuages blancs du ciel ???

 

 

-6-.JPG 

Au passage, admirons la latrine de la chambre seigneuriale,  bien visible maintenant qu’elle a été dégagée des  échafaudages qui la cachaient.

 

 

-7-.JPG

Et pour finir le tour du propriétaire, voici maintenant la courtine sud-est.  

 

Après cette petite balade, allons maintenant rendre visite aux « oeuvriers » du chantier, commençons par les tailleurs de pierre. 

-8-.JPG

Comme l’indique le titre de cette page, la taille de la clé de voûte a démarré depuis quelques jours.

Pour faire une clé de voûte, c’est simple ! on commence par changer un bloc calcaire carré, en bloc de calcaire hexagonal.

 

 

-9-.JPG

C’est simple je vous le dis ! il suffit de rajouter deux cotés à la forme géométrique du départ.

Hé oui quatre cotés pour le carré contre six cotés pour l’hexagone.

 

 

-10-.JPG

C’est simple, oui ! mais il faut quant même avoir le geste précis.

 

 

-11-.JPG

Une fois l’hexagone terminé, le tailleur de pierre, commence les entailles triangulaires, qui  délimiteront les six branches de la clé de voûte.

 

 

-12-.JPG

Ces entailles ne se font surtout pas avec un burin, mais avec une broche ou avec un ciseau à pierre, comme sur cette image.

(le burin est un outil qui sert à travailler le métal)

 

 

-13-.JPG

Pour faire une voûte, il faut une clé, mais il faut aussi des sommiers*, en voici un en cours de fabrication.

 

*Sommier : pierre qui reçoit la retombée d’une voûte.

 

 

-14-.JPG

Le sommier, se taille lui aussi avec un ciseau à pierre et non avec un burin, je vous l’ai déjà dit non d’une pipe !

 

 

-15-.JPG

Après le travail au ciseau, le tailleur de pierre termine d’enlever les imperfections de sa pierre avec un taillant grain d’orge.

 

 

  -16-.JPG

  Première étape, le travail se fait avec le côté grains d’orge.

 

 

-17-.JPG

Puis la finition se fait avec le côté taillant.

 

 

-18-.JPG

Encore un sommier en cours d’exécution, sur un autre poste de travail.

 

 

-19-.JPG

Avant de tailler sa pierre, il faut d’abord dégrossir un bloc avec une masse et un chasse masse.

 

 

-20-.JPG

Après avoir frappé à plusieurs reprises sur le chasse masse avec une masse, le bloc de calcaire se fissure.

 

 

  -21-.JPG

Une des parties excédentaires de ce bloc de calcaire est maintenant enlevée, il reste encore pas mal de boulot avant d’obtenir un sommier de cette pierre à peine dégrossie.

 

 

-22-.JPG

Dans la carrière de Guédelon sont entreposés une partie des différents éléments qui vont constituer les nervures de la voûte à croisée d’ogives de la chambre seigneuriale, sur cette image, les pierres du haut sont des sommiers, les pierres suivantes sont des voussoirs*.

Les sommiers étant en partie scellés à l’intérieur des murs de la pièce à voûter, ils sont donc plus longs que les voussoirs, les voussoirs quant à eux seront maintenus entre eux par du mortier et surtout par le poids de l’ensemble de la voûte.

 

*Voussoir : pierre de taille en forme de coin formant l'appareillage d'un arc, d'une voûte ou d'une arcade

 

 

-23-.JPG

Une fois les pierres de la future voûte taillée, il faut les livrer aux maçons, qui travaillent en haut de la tour maîtresse.

Pour cela, les maçons utilisent la cage à écureuil.

 

 

-24-.JPG

La première étape consiste à sangler sa pierre avec de grosses sangles homologuées sécurité du travail du XXIème siècle.

 

 

-25-.JPG

Le maçon récupère maintenant la corde qui va permettre de hisser le sommier au sommet de la tour maîtresse.

 

 

  -26-.JPG

 La pierre étant solidement saucissonnée, le maçon l’accompagne sur la plate forme de départ, ceci afin de terminer le travail de maintien de la charge à monter.

 

 

-27-.JPG

Pour éviter au le bloc de calcaire de heurter le mur de la tour lors de son ascension, celui-ci est  attaché à deux filins métalliques, qui lui serviront de guide.

 

 

-28-.JPG

Tout est prêt, la pierre peut maintenant grimper vers le ciel.

 

 

-29-.JPG

Au sommet de la tour maîtresse, le comité d’accueil est prêt à recevoir le lourd fardeau.

 

 

-30-.JPG

Pour récupérer le sommier, il faut trois personnes, une qui ouvre et qui referme la trappe qui se trouve sur le plateau de réception, et les deux autres qui récupèrent la pierre.

 

 

-31-.JPG

A la tuilerie, on continue la production de tuiles, le temps étant sec, les tuiliers en profitent pour faire  sécher leurs productions au soleil.

 

 

-32-.JPG

Pendant qu’une partie des tuiliers fabriquent  des tuiles, un autre groupe charge le four afin de préparer la prochaine cuisson.

 

 

-33-.JPG

Voici quelques tuiles originales, dédicacées par les bâtisseurs* qui les ont façonnées.

 

* Bâtisseur: nom qui désigne les personnes qui participent bénévolement à la construction du château de Guédelon.

 

-34-.JPG

 

 

-35-.JPG

 

 

 

  (36)

Dans la forêt, il y a un autre endroit ou l’on fabrique des tuiles, mais celle-ci sont en bois.

Le tas de droite est formé de tavaillons* par contre le tas de gauche, est constitué de chutes de bois qui serviront à alimenter le four des tuiliers lors de la prochaine cuisson.

 

*Tavaillon: tuile de bois refendue (Douglas ou Chêne à Guédelon).

 

 

(37)

Chez les bucherons on équarri une belle pièce de chêne qui servira à la confection d’une charpente à quatre pans.

Pour équarrir un tronc d’arbre, c'est-à-dire le rendre carré, le bucheron commence par faire des entailles tout le long du tronc avec une hache, ces entailles seront plus au moins profondes selon la quantité de matière à enlever

 

 

-38-.JPG

Le geste doit être précis si l’on veut éviter l’accident.

Mais pas d’inquiétude avec l’expérience, le travail à la hache comme il est pratiqué à Guédelon, est beaucoup moins dangereux que le travail avec une  tronçonneuse de notre siècle.

 

 

-39-.JPG

Toutes les entailles étant faites, le bucheron prend une doloire* qui lui permet de faire sauter le bois présent entre deux entailles.

 

*DOLOIRE :sorte de hache servant à équarrir les pièces de bois, le manche est décalé vers la droite de l’outil afin de dégager la main de l’utilisateur lors de son utilisation. Sert surtout au dégrossissage.

 

 

-40-.JPG

Une fois la plus grosse partie du bois enlevé sur toute la longueur du tronc d’arbre, le bucheron, prend une autre doloire, celle-ci va lui permettre de faire la finition de la face à équarrir.

 

 

-41-.JPG

Avec cet outil, le bucheron peut vous enlever une épaisseur de bois presque aussi fine que du papier à cigarettes.

Mais bon là encore, il faut avoir quelques années d’expérience !

 

 

-42-.JPG

A la fin de la journée, deux des quatre faces de la future poutre ont été réalisées.

 

 

-43-.JPG

En prévision de la pose de la voûte à croisée d’ogives au premier étage de la tour maîtresse, les charpentiers ont récupéré le cintre qui a permis le montage de la voûte du rez-de-chaussée de cette même tour.

Les murs de la tour maîtresse étant de moins en moins épais au fur et à mesure que celle-ci prend de la hauteur, la pièce du premier étage, gagne  environ 40 cm du diamètre par rapport à la pièce du dessous.

 

 

-44-.JPG

Afin de pouvoir réutiliser l’ancien support, les charpentiers doivent  rajouter sur chaque nervure des alèses de bois, qui vont permettre de récupérer les 40cm de différence entre les deux pièces de la tour.

 

 

  -45-.JPG

Voici maintenant un endroit très pédagogique dans la forêt de Guédelon, ici petits et grands apprennent à l’aide d’une maquette à construire une voûte à croisée d’ogives.

 

 

-46-.JPG

La maquette est constituée au centre, d’un cintre en bois qui va supporter les voussoirs et la clé de voûte pendant la construction, les sommiers ne sont pas supportés par le cintre, puisqu’ils sont en partie scellés dans le mur de la pièce à voûter.

 

 

-47-.JPG

A Guédelon, même les animaux travaillent

Je vous présente les tondeuses à gazon du chantier, simples, mais très efficaces !

 

 

-48-.JPG

Gros plan sur une de ces tondeuses, écologiques et très silencieuses !

 

 

-49-.JPG 

Sur le chantier, j’ai rencontré un joli papillon contrôleur de plan !

 

Bien sûr qu’il sait lire ce papillon, en voici la preuve en image !!!

 

 

-50-.JPG

A Guédelon l’âne surveille de près l’évolution des travaux sur la tour maîtresse !  

 

 

-52-.JPG

Dans la forêt, les cochons eux aussi ont du travail, la première équipe dénommée l’équipe des frères pétards est chargée de la surveillance sismique des sols !!!

Et ils prennent leur travail bien à cœur, l’oreille toujours collée au sol, à l’écoute du moindre bruit suspect !

 

 

(51) 

La deuxième équipe de cochon travaille dans le forage des sols, à la recherche d’argile pour la fabrication des tuiles du château !!!

 

 

-53-.JPG

Les volatiles ont aussi leur utilité, ces oies testent la pureté de l’eau du chantier !!!

 

 

Photos du séjour :


-54-.JPG

Dans la cour du château est apparu un vieux morceau de tronc d’arbre.

Est-ce le prototype d’une nouvelle poubelle ?

 

 

-55-.JPG

Une poubelle ? je ne pense pas, vu le superbe travail de forge qu’il y a sur son couvercle.

 

Hé non, ce n’est pas une poubelle, mais :

-56-.JPG

 

Et pour terminer, je vous dis à dans un mois, car dès demain, je me sauve pour deux semaines de vacances bien méritées dans le Lot-et-Garonne.


 

Site officiel Guédelon : http://www.guedelon.fr/

Guédelon Official Website: http://www.guedelon.fr/en/

Guédelon Offizielle Webseite: http://www.guedelon.fr/de/

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian.D - dans Mes visites
commenter cet article

commentaires